SINE QUA NON

Agence de diffusion de spectacles

SINE QUA NON

Minimal Circus



Cie Zusvex - Yoann Pencolé



Date de création
10/2019



Marionnettes Théâtre

tout public



Mise en scène, construction des marionnettes, jeu et manipulation : Yoann Pencolé
Création musicale, jeu et manipulation : Pierre Bernert
Regard sur l’écriture et la manipulation : Pascal Vergnault
Oeil extérieur : Yeung Faï
Oeil extérieur : Serge Boulier
Construction décor : Alexandre Musset
Création costumes : Anna Le Reun
Visuel : Antonin Lebrun



Synopsis…

« Bienvenue au cirque Minimal : moi, Massimo Minimal, Monsieur Loyal de mon propre cirque, je vous invite à assister à une représentation hors du commun !

Bien sûr, vous verrez des clowns, des animaux dangereux, des acrobates, un dresseur, un magicien et même un homme canon. Mais vous serez surpris Mesdames et Messieurs car au cirque minimal l’enchantement n’est pas là où on l’attend. Le cirque minimal, c’est une pincée de magie, une cuillère de prouesses techniques et une bonne dose d’absurdité. Que le spectacle commence !

Silencio : Musique ! »

Minimal Circus est un cirque miniature en marionnette constitué d’une dizaine de numéros. Un spectacle autonome (car nous n’aurons besoin que d’une ligne électrique 16 ampères) et tout terrain (car nous pourrons le jouer aussi bien sur un plateau que chez l’habitant). Il sera tout public.

 

Note d’intention…

"Le cirque traditionnel, c’est une société nomade où vivent des artistes, des techniciens et des animaux. Un endroit où se mêlent futilité et danger, magie et ennui, légèreté et discipline. C’est un endroit idéalisé, une image d’Epinal, un endroit de l’enfance.

Le cirque traditionnel, je l’admire et je le déteste : c’est d’abord ce défilé de couleurs, ces tartines de maquillage, ces costumes à paillettes… c’est à la fois beau, kitch et ringard. Il y a des odeurs sucrées qui se mêlent à la sueur et aux odeurs de litière sale. Il y a des animaux exotiques qu’on adore revoir mais qu’on déteste savoir en captivité. Il y a ces numéros époustouflants car 1000 fois répétés et donc souvent terriblement ennuyeux. On en prend plein les yeux, plein les oreilles et on ressort déçu, comme d’habitude.

Et puis il y a « le nouveau cirque » plus poétique, plus politique où la technique et la performance sont plutôt au service du propos. Cette même opposition entre la tradition et le contemporain anime aussi souvent les débats de la marionnette qui pour se définir, doit souvent choisir.

Minimal Circus c’est pour moi l’occasion de créer un spectacle classique et contemporain. En m’appropriant le cirque et ses figures traditionnelles (clowns, lion, acrobates, dresseur, monsieur loyal, fanfare, freaks) et en partant d’une technique traditionnelle (la gaine chinoise-le castelet), je souhaite écrire des numéros originaux, en mettant la technique au service d’une dimension plus poétique, clownesque ou politique à chaque fois.

Comme le cirque, je pense que la marionnette est avant tout un art du mouvement. En ce sens, ce spectacle sera composé de petites formes chorégraphiées où les mots seront très peu utilisés."

Yoann Pencolé

 

Scénographie…

La scénographie est un castelet en forme de chapiteau miniature (1m50 d’envergure x 2m40 de haut). La lumière est alimentée par une prise 16 Ampères et tout est géré depuis le plateau. En plus du castelet, une grosse caisse posée comme une table servira à la fois de table de résonnance pour le musicien et de plateau pour les marionnettes.

Il y aura 2 autres niveaux de jeu : un premier à hauteur de table (1m20 de haut) et un deuxième hauteur de castelet (1m90 de haut). Au dessus de ce deuxième niveau, en retrait, un petit écran où seront projetés les ombres de silhouettes d’acrobates.

La représentation sera frontale pour un public installé très près du castelet.

La scénographie sera donc simple et légère (armature métal et revêtement tissu) me permettant de me déplacer en voiture et de monter le spectacle dans des espaces réduits et insolites.

Marionnettes…

En grande majorité des gaines chinoises.

Il y aura un lion (cf. photo de couverture), 2 clowns, un dresseur de main, un homme canon, l’homme le plus fort du monde, une femme à 2 têtes, un acrobate, un kangourou et un boxeur.

Il y aura aussi des silhouettes d’acrobates miniatures projetées en ombres pour augmenter l’impression de hauteur sur le deuxième niveau du castelet.

Dans certains numéros, les mains nues serviront de personnages (numéro du dresseur de mains).

 



Production
Cie Zusvex
Co-production et résidence
Théâtre pour 2 mains - Nantes
Et en cours...