SINE QUA NON

Agence de diffusion de spectacles

SINE QUA NON

Boys'n'Girls - Prologue



Les veilleurs [compagnie théâtrale] - Emilie Le Roux



Date de création
01/2014



Musique Théâtre

à partir de 7 ans



Mise en scène : Émilie Le Roux
Avec : Kim Laurent, Xavier Machault



Boys'n'Girls - Prologue

Spectacle tout-terrain - 12 minutes et rencontre...

Présentation...

Une fille et un garçon. Ils sont là, souriants, prêt à en découdre, habillés en marinières, derrière leurs pupitres rouges, avec leur plante verte. Ils commencent par chanter. Ils racontent des histoires. Ils lisent des textes de théâtre et chantent des chansons populaires. Ils parlent de filles et de garçons, d’enfance, de jeu, d’amour, de la difficulté à se construire et de la difficulté à accepter l’autre dans sa différence.

Cette courte forme rythmée de douze minutes ouvre, l’air de rien, de multiples questions. De celle du déterminisme, à celle liée à l’éducation ou à la rencontre amoureuse, nous nous amusons à passer d’un univers à un autre pour nourrir les quarante-cinq minutes de discussion qui en découlent.

Aujourd’hui, nous proposons deux versions de ce spectacle, la première étant tout public dès 7 ans et la deuxième étant adressée aux adolescents.

Dispositif scénique...

Boys’n’Girls Prologue est un spectacle tout terrain.

Notre praticable de 1,20 m sur 0,80 m s’installe partout : devant le tableau d’une salle de classe, sous le préau d’une cour, dans une cantine, un CDI, une bibliothèque, etc.

Nous avons besoin d’une prise électrique et nous installons nos deux pupitres et notre plante verte quelques minutes avant la représentation.

 

PROJET BOYS'N'GIRLS

« Faire homme debout avec des phrases couchées, faire homme debout avec cet enfant-là. » Fabrice Melquiot

« Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde.» Albert Camus.

«Aujourd’hui, le théâtre, nous dit-on, ne rencontre plus son public. Le théâtre ne serait plus populaire. Nous, nous croyons encore que le théâtre peut être une tribune, un lieu de rencontre, un lieu pour ouvrir une discussion. Nous voulons faire face à ce problème très contemporain qui est de vivre et communiquer avec un corpus de mots très restreint relayé par les médias, le politique et, de fait, par les citoyens entre eux. Ce langage appauvri pose problème pour interagir, pour se représenter le monde dans sa complexité. En limitant l’étendue de notre vocabulaire, en limitant notre capacité de représentation du monde, on a limité la pensée. Le théâtre permet de réinsérer de la pensée dans le langage.

Nous croyons en la littérature et nous croyons en bon nombre d’auteurs pour réinsérer de la pensée là où elle commence cruellement à manquer. Nous croyons à la poésie, à la spécificité de la langue de chaque auteur qui ouvre non pas des mondes hermétiques mais des mondes poétiques qui ne sont pas l’apanage d’une intelligentsia ; des mondes de théâtre, des mondes sensibles.

À la question : « est ce que vous ne ferez jamais que du théâtre jeunesse? », nous répondons que nous continuerons à faire du théâtre ».

Émilie Le Roux - metteure en scène des veilleurs

 

BOYS’N’GIRLS II note d’intention...

« Nous sommes à l’heure où les législateurs règlementent la notion de parité et son inscription concrète dans la vie publique. Nous pouvons nous réjouir du chemin parcouru.

Pourtant la règlementation de la notion de parité ne doit pas occulter que, dans l’espace public, le débat ne cesse de régresser : homophobie, archaïsme de la représentation du couple, de la représentation de la famille, classement des genres.

Derrière ces questions, nous le savons bien, se cache la question de l’altérité: Comment reconnaître et accepter l’autre dans sa différence ? Depuis des années, nous créons des spectacles de théâtre. Nous nous servons de la littérature et de la poésie pour ouvrir des mondes sensibles qui nous permettent d’aller à la rencontre du plus grand nombre. Depuis des années, nous avons une vigilance particulière quant aux représentations des identités féminines et masculines que nous donnons à voir dans nos spectacles. Or, depuis quelques temps, nous sentons peser sur nos personnages des regards lourds de jugements. Contrairement à la culture des écrans, le corps est très présent dans le spectacle vivant. Et depuis quelques temps, il gêne.

Pour la première fois, nous sentons que la question des relations hommes-femmes et de la construction de leurs identités ne peut pas rester transversale mais doit s’inscrire au centre de notre travail. Nous voulons trouver les mots et les représentations symboliques qui permettent de reprendre la discussion là où beaucoup voudraient la voir s’arrêter.

Pour ce faire, nous nous sommes entourés des mots de différents auteurs : Sabine Revillet et Sébastien Joanniez à qui nous avons passé commande, mais aussi Bernard-Marie Koltès, Catherine Zambon, Sylvain Levey, Philippe Dorin et Dominique Richard. À partir de leurs textes, nous nous prêtons à un périlleux exercice que nous vous invitons à découvrir à travers le projet BOYS’N’GIRLS où nous posons la question suivante : en quoi le contexte social, familial et culturel dans lequel on grandit conditionne notre Liberté à se sentir fille ou garçon ? »

 

BOYS’N’GIRLS II descriptif du projet...

BOYS’N’GIRLS est un programme de spectacles et de rencontres. Nous avons initié ce projet dans le cadre de notre résidence à l’Espace 600 [scène Rhône- Alpes, Grenoble] et proposons de le requestionner sur de nouveaux territoires.

Pour la première fois, nous nous sommes prêtés à l'exercice de la commande d'auteur en demandant à Sabine Revillet et Sébastien Joanniez de venir écrire à nos côtés.

Le texte de Sébastien Joanniez, Stroboscopie, a été représenté par une classe de collégiens qui étaient les destinataires de cette commande. Il ne sera donc pas proposé en tournée.

Vous trouverez dans les pages suivantes le descriptif des trois spectacles qui constituent aujourd'hui ce projet :

> Boys’n’Girls Prologue : courte fantaisie théâtrale et musicale [montage de textes et de chansons]
> Tumultes de Sabine Revillet : texte écrit suite à sa résidence à Grenoble en octobre 2013
> Tabataba de Bernard-Marie Koltès

Ces trois spectacles ouvrent, sous différents angles, la question de la construction des identités féminines et masculines. De formes courtes [de 12’ à 40’], ces spectacles sont pensés pour laisser le temps à une discussion de s'installer à l'issue des représentations.

Adaptables, deux de ces spectacles [Boys’n’Girls Prologue et Tabataba] peuvent être joués dans des lieux non théâtraux, non équipés. Le troisième [Tumultes] demande un espace théâtrale pouvant aller de 10 mètres à seulement 5 mètres d'ouverture.

Tout public, ces spectacles sont proposés à partir de 7 ans, 9 ans et 14 ans.

BOYS’N’GIRLS II volet d’action culturelle...

Conscients que la discussion sur un sujet aussi normé ne se rouvre pas facilement, nous proposons, parallèlement à ce programme de spectacles, un programme d'actions culturelles.

Rencontres artistiques ou culturelles, discussions thématiques, ateliers, etc. Vous trouverez ci-dessous différentes formes d'actions que nous avons mis en place à Grenoble et que nous proposons de réinventer sur chaque territoire.

Avec les enfants et les adolescents [en lien avec les établissements scolaires]

Rencontres avec les équipes artistiques /// travail thématique en bibliothèque: chasse aux livres /// montage d’expositions plastiques /// initiation à l’image : travail sur le cliché, sur la question de la différence, découverte de films, études d’affiches publicitaires /// production d’écrits : correspondance avec les auteurs, avec la compagnie /// goûter philo /// découverte de textes [albums, romans, pièces de théâtre...], etc.

Avec les publics adultes [en lien avec les associations et structures socio- culturelles, etc]

Rencontres avec les équipes artistiques /// rencontres avec les auteurs /// lectures théâtralisées suivies de discussions /// découverte de films /// rencontres croisées avec le planning familial, etc.

 



Coproduction
Espace 600, scène Rhône-Alpes (Grenoble) [2012>2015]
Les veilleurs [cie théâtrale] est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes





Téléchargements



Dossier presse les veilleurs | Presse





Les veilleurs [compagnie théâtrale] - Emilie Le Roux   38 - Grenoble (France) | + d'infos